Dimanche 4 novembre, l’Élysée a annoncé la mort d’Alain Chevalier, cofondateur du groupe LVMH.

alain chevalier deux fondateurs lvmh decede 87 ans paris megeveL’un des fondateurs du groupe LVMH est décédé le 1er novembre à son domicile de Megève en Haute-Savoie à l’âge de 87 ans.

Dans le communiqué de presse, la présidence de la République rend hommage à un “homme visionnaire” qui “”a mis son intelligence et son talent au service de la politique et de l’industrie, contribuant par sa vision et sa détermination à installer la France à la première place dans le domaine du luxe avec la création et le développement du groupe Moët Hennessy, puis de LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy). Ces groupes, qui rassemblaient déjà sous sa direction certaines des marques les plus prestigieuses dans les domaines des vins et spiritueux, de la mode, de la parfumerie et des cosmétiques, constituent de merveilleuses ambassadrices de l’élégance et du raffinement français». La présidence de la République ajoute que Alain Chevalier «restera un bel exemple d’intelligence et de dignité».

La cérémonie religieuse sera célébrée le mercredi 7 novembre.

Pied-noir d’Algérie né en 1931, Alain Chevalier a suivi des études de droit et de sciences politiques. En 1959, il est diplômé de l’ENA. Il faisait partie de la promotion Vauban dont faisait partie aussi l’ancien président français Jacques CHIRAC. Il va occuper plusieurs postes dans plusieurs ministères avant de rejoindre le secteur privé. En 1970, il prend la direction de la maison de champagne Moët et Chandon.

A partir de ce moment là, il va fortement transformer l’entreprise en un groupe international du luxe. Il acquière ou se rapproche des parfums Christian Dior, des Laboratoires Roc et des Cognacs Hennessy. Il fonde alors le groupe Moët Hennessy en 1971.

10 ans plus tard, Moët Hennessy fusionne avec un autre nom prestigieux du luxe français, Louis Vuitton, présidé par Henri Racamier. Entre les deux hommes, une rivalité s’installe et avec le krach d’octobre 1987, l’OPA de Bernard Arnault sur le groupe est facilitée.

En 1989, Bernard Arnault devient actionnaire majoritaire et il est élu président du directoire de LVMH, contribuant à sa montée en puissance.Aujourd’hui, c’est un groupe mondial de luxe avec 70 marques.

Suite au départ de Alain Chevalier du groupe, ce dernier va présider la maison de couture de Pierre Balmain entre 1989 et 1991.